Description:

Les TICs et l’Internet particulièrement ont étouffé le fondement de la nécessaire présence physique du travailleur dans l’entreprise. Au Burkina Faso, ce contexte a créé de nouvelles opportunités dont le travail à distance, depuis l’accession du pays au cyberespace en 1996.

La convention de l’OIT sur le travail à domicile et les politiques individuelles sur le travail à distance dans de nombreux pays constituent la portée internationale de ce mode de travail. Alors, comment adapter le code du travail burkinabè afin qu’elle intègre les exigences et les spécificités du télétravail ?

La réponse à cette question se révèle être un énoncé concis dans l’espoir que d’autres recherches pourraient développer ce que ce document tente de présenter. Ce dernier est un plaidoyer pour une réforme de la réglementation burkinabé du travail en faveur du télétravail en tant que solution pour concilier vie professionnelle et familiale et de nouvelles possibilités d’emploi.

Le code du travail burkinabé permet à certains travailleurs et dans certaines situations une autre forme de travail pouvant s’apparenter au télétravail à l’opposé des formes classiques. Toutefois, ce code demeure obsolète face à la mutation des TIC et les conditions rigoureuses imposées aux travailleurs étrangers sont des obstacles majeurs au développement du télétravail au Burkina.

Les recommandations formulées en conclusion devraient guider les autorités législatives et judiciaires, les travailleurs et les organisations d’employeurs sur la nécessaire réforme du Code du Travail du Burkina par un changement des mentalités afin de permettre le télétravail et être à jour avec l’évolution des TIC.

Source: 
Internet governance research paper
 Belemou Alimata , 2010
 
Printer Friendly and PDF
Subscribe to Labour